Qu’appelle-t-on art naïf

30/12/2020

L'art naïf se dit des peintures d'artistes autodidactes, c'est à dire qu'ils n'ont pas nécessairement appris les techniques de peinture.

Depuis quand existe l'art naïf ?

L'art naïf a toujours existé, il a commencé déjà à l'époque de la préhistoire avec les peintures rupestres .

Des œuvres naïves ont été retrouvées peintes, gravées et sculptées sur les rochers décrivant ainsi la vie de des premiers hommes.

L'art naïf a continué à traverser les siècles. Plus tard, on a utilisé le terme de peintres primitifs pour nommer ces artistes, à partir du XXème siècle, on parle de primitif moderne.

Ces peintres primitifs modernes ou ces « peintres du dimanche » apprennent très vite. A force de travail et de recherche, ils finissent par évoluer considérablement.

Certains se font même remarquer par des amateurs d'art et deviennent des artistes professionnels.

Pourquoi l'art naïf plaît-il autant ?

Bien souvent l'art naïf est une peinture spontanée et pleine de sensibilité qui transmet de vraies émotions et déclenchent en nous une sorte d'ouverture intérieure.

Ces peintures candides et bon enfant qui racontent souvent une histoire, suscitent parfois encore du mépris. Pourtant cet art populaire, non académique, est de plus en plus apprécié et rencontre un réel succès.

Quels sont les peintres naïfs les plus connus dans le monde ?

Le représentant majeur de l'art naïf est le fameux peintre français Henri Rousseau dit Le Douanier Rousseau (1844-1910). Artiste autodidacte, il peint un grand nombre de toiles en prenant souvent comme thème des paysages de la jungle. Pourtant cet artiste n'a jamais quitté la France. C'est dans les livres illustrés et les jardins botaniques qu'il trouve toute son inspiration. Son travail a influencé de nombreux artistes, notamment des peintres surréalistes.

André Pierre (1914-2005), est le peintre le plus célébre et le plus représentatif de l'art naïf haïtien.

André Demonchy (1914-003) , un cheminot, célèbre pour la minutie de ses locomotives et de ses trains. Une de ses peintures naïves intitulée Lescure en albigeois s'est vendue à plus d'un million de dollars chez Fhillips auction à Los Angeles en 2005.

Un collectionneur et mécène Anatole Jakovsky, a été toute sa vie un grand chasseur d'oeuvres naïves. C'est lui qui est à l'origine du musée internationale d'art naïf de Nice.

Ce musée abrite les œuvres de Henri Rousseau, Grandma Moses, André Bauchant, Séraphine de Senlis, Lackovic Croata, Josip et Ivan Generalic, Gertrude O'Brady, René Rimbert, Miguel Garcia Vivancos, Antonio Ligabues Vivin

Source : https://www.toiles-modernes.com/</p>